Compte rendu SEO FORUM PRO 2016 à Antananarivo

  • 21-04-2016
test
Merci à MiCrea pour les photos

Le SEO FORUM PRO ÉPISODE 2, la deuxième édition a ramené de nouveaux acteurs économiques autour de la table de conférence. Le deuxième épisode du SEO FORUM PRO organisé par Za’SEO a commencé par un discours réaliste et instructif sur la situation du métier web dans La Grande-Île.

Christophe Blot, l’invité du Forum n’a pas manqué de mettre un accent sur la tarification des prestations à Madagascar. L’approche de la célèbre machine à sous américaine (investir pour gagner) pour comparer le travail de référencement était tout bonnement éloquente. La prestation web peut effectivement devenir un levier conséquent pour le développement local à condition d’être menée dans les bonnes conditions.

Échange professionnel autour d’un Barcamp

barcamp-seo-debutant
Merci à MiCrea pour les photos

Le démarrage des échanges prend la forme de barcamps dont l’un agrège les experts en référencement de Madagascar et l’autre les débutants. Une formation professionnelle est dédiée aux néophytes, sur les termes de base et principe du référencement par Toky RAHARIRIAKA (Gérant au sein d’une agence web). Dans l’atelier participatif dédié aux experts, les partages ont été très animés aux abords de nouvelles connaissances sur :

  • le contenu optimisé,
  • la densité des mots clés,
  • le netlinking,
  • le black hat,
  • modalités de paiement et prix des prestations,
  • lien entre marketing et référencement,
  • système de prospection client
  • l’intérêt d’une immatriculation au Numéro d’Identification Fiscale (NIF).
  • les nouvelles techniques de référencement.

La diversité a été  présente durant l’échange modéré par Enrico RAMASY (Responsable SEO au sein d’une agence web), Kiady Vahatra (Consultant SEO au sein d’une agence web) et Andry RABENOAVY (Référenceur Freelance).

debutant-seo-forum-pro
Merci à MiCrea pour les photos

Les méthodes d’optimisation on-site comme off-site ont été jonchées par des aspects plus marketing du net. Notamment, le mode de payement en ligne où chacun a émis son avis sur le sujet. La conception d’une plateforme inter-agence et prestataire a été mis en avant, mais n’a pas convaincu la majorité des participants. Sans doute une collaboration à remettre.

Acquisition de backlinks progressive, qualité de service avant payement, relation client et prestataire…  les techniques de référencement ont particulièrement intéressé l’organisateur Angelot Ronald. Le modérateur de chez Primo Référencement a scindé le tout en une seule phrase comme quoi : « Il ne faut jamais promettre un travail que l’on n’est pas sûr d’accomplir ».

Amélioration de la grille de Tarif

seo-forum-episode-2
Merci à MiCrea pour les photos

Arriver à un consensus pour hausser la valeur de la prestation web à Madagascar semble relever d’énormes efforts. En effet, fixer un forfait pour normaliser les prix sur tel ou tel service est tout simplement insuffisant. Un sujet qui aura de grandes chances de se retrouver sur le couvercle.

Au milieu de tout cela, une grande cohésion fait tranquillement ses pas. Plus précisément, la création d’une plateforme d’échange a été décidée à l’issu d’une demande des participants. Une entité sur laquelle les agences, les freelancers ainsi que les acteurs du web pourront effectuer des échanges (liens, services, conseils…) et de communiquer.

« Devenir blogueur pro »

Bien que l’angle d’approche a été exclusivement prévu pour les nouveaux initiés de la culture web, la présentation a eu le mérite d’être intéressante en tout point de vue. Le Blog de Madagascar de Setra Rakotomalala constitue l’exemple concret démontrant que tout le monde peut devenir blogueur professionnel. L’authenticité étant la condition sine qua non pour réussir un blog de qualité aux yeux de Google et des internautes.

Freelancers et Agences : éternels rivaux

La conférence pro et le débat ouvert ont permis de traiter les différends sous plusieurs aspects. Le thème étant à l’issu de la situation entre les deux prestataires web animé par Toky Rahaririaka et Tsiory dit Belou.

  • -Rivaux d’un côté  au fait que ce sont, avant tout, des acteurs différents même s’ils œuvrent sur la même plateforme qu’est le web. Le désaccord est plus explicite en matière de statut et de prestation.
  • -Dans une autre approche, l’importance du travail à la chaine a été mentionnée. La divergence entraine à fortiori l’assistance d’où à un moment donné, les deux entités ne peuvent se passer l’un de l’autre.

Dans tous les cas, quelle que soit la  mésintelligence entre les deux acteurs, les freelancers et les agences font partie des exploitants potentiels de cette énorme ressource qu’est Internet. C’est du moins l’issu des débats soporifiques entre  les participants sur le sujet.

Résolutions à l’issu du SEO FORUM ÉPISODE 2

debat-expert-seo
Merci à MiCrea pour les photos

L’événement a mis surtout l’accent sur la situation financière à Madagascar et la façon de pallier les rabais des prix, dont le secteur du référencement, est victime. La normalisation du tarif est une lutte interminable étant donné qu’il est impossible de sensibiliser la concurrence locale dans une « plus-value ». Au besoin certaines agences de référencement et freelancer, voudront toujours proposer une intervention à bas prix. Toutefois, cette problématique trouve peut-être sa solution en imposant un barème de prix ou un coût minimal sur les prestations et forfaits de référencement dans Madagascar… Une allégation qui se soulèvera encore lors du prochain forum.

Concernant le netlinking, chaque entité a sa propre stratégie de référencement pour le compte de leurs clients. Toutefois, il est présumé de faire usage des mots-clés avec cohérence. Pour acquérir un lien naturel, il faut penser à trouver l’équilibre entre cantonner un contenu pour les robots (des moteurs de recherches) et pour les lecteurs.

Dans l’ordre de statut, une agence ou freelance worker qui se veut être sérieux et professionnel devrait s’inscrire au Numéro d’Identification Fiscale, rien que pour se valoriser et  pour obtenir des cartes de paiements s’inscrivant dans le système international.

En somme…

« On ne peut pas chiffrer l’intelligence » (Christophe). Effectivement, cela résume d’un côté l’objectif que les métiers du web à Madagascar doivent atteindre; et d’un autre côté le moyen pour y arriver. Avec une pincée de cohésion, l’offshoring local aura in fine une place plus importante au sein du cercle économique.

Beaucoup ont tout de même attendu des aspects plus techniques tels que les méthodes de redirection ou encore les problèmes relatifs aux domaines référents. En tout cas, le forum a été encourageant et les sujets poussent d’ores et déjà une troisième édition à voir le jour. Un tel rassemblement reste une balise de qualité et n’a pas manqué à son objectif : « c’est en partageant que l’on pourra tous évoluer».

Compte Rendu rédigé par les référenceurs de Primo Référencement : Erica RATOVO et Christian RAKOTONDRAINIBE

/ /

Laisser un commentaire